Vers luisants : participez à l'enquête nationale

L'Ecopôle du Forez abrite de nombreux lampyres (ou vers luisants). Ces petites bêtes illuminent les haies de l'Ecopôle dès la tombée de la nuit.

Ces insectes s'apparentent aux lucioles. Malgré son nom de ver luisant, le lampyre est un coléoptère. Il doit son nom à l'aspect larvaire des femelles, avec leur corps ovale, segmenté, mou et aplati, dans les tons bruns. Elles mesurent environ 1,5 à 3 cm.  Les mâles sont beaucoup plus petits. Ils ont des ailes pour voler à la recherhce des femelles.

Les lampyres émettent de la lumière par la partie terminale de leur abdomen (seul le dernier segment est lumineux chez les larves et les mâles, alors que la femelle émet aussi par la face ventrale des deux avant-derniers segments). Les œufs eux-mêmes sont lumineux. Ce phénomène est dû à un effet de bioluminescence

La larve est un auxiliaire précieux du jardinier puisque ses mets préférés sont les escargots et les limaces. Elle paralyse ses proies en leur injectant un venin avant de les liquéfier au moyen d'enzymes digestives.
Les adultes se nourrissent peu et se laissent mourir après la reproduction.

Voir "s'allumer" un ver luisant est un spectacle magique de plus en plus rare. Pour mieux comprendre les raisons de cette disparition, les partenaires de ce projet cherchent à faire émerger un réseau massif d'observations des vers luisants.

Le Groupe Associatif Estuaire et Labocea-CNRS poursuivent donc le progamme de science participative pour améliorer l'état des connaissances des différentes espèces de vers luisants. Peu importe votre niveau.


Je participe