Oiseaux

L'aigrette garzette
(de début avril à fin octobre)
Le milan noir
(de début mars à fin août)
Aigrette garzetteMilan noir
Cousine du héron cendré, l'aigrette garzette est un petit héron blanc, doté d'une longue plume sur la tête et de " chaussettes jaunes ".

Le milan noir, l'un des premiers migrateurs du printemps et le premier à partir dès le mois d'août pour l'Afrique en groupes de plusieurs dizaines d'individus, fait l'éboueur sur les rives.

 


Le courlis cendré
(de début septembre à fin avril
)
La bécassine des marais
(de début août à mi-mars)
Courlis cendréBécassine des marais
Le courlis cendré chante son nom. Lui aussi migre pour l'Europe du sud et l'Afrique du nord. Son bec recourbé lui facilite la recherche de vers de terre.La bécassine des marais semble montée sur ressorts. Toujours active, elle sonde la vase avec son bec.

Le canard souchet
(de fin juillet à mi-avril)

 

Le canard colvert

(toute l'année)

 

canard souchetcanard colvert
Il se reconnaît facilement à son énorme bec qui lui sert à filtrer l'eau. En hiver, il nage en cercle pour empêcher l'eau de geler.Présent toute l'année, ses effectifs sont renforcés l'hiver par des oiseaux d'Europe du Nord.

Le canard chipeau
(toute l'année)
La nette rousse
(toute l'année)
Canard chipeauNette rousse
Le chipeau est le canard le plus discret mais aussi le plus élégant.Le Forez est l'un des bastions de la nette rousse. Après la reproduction, les mâles se réunissent en grand nombre.

Le grèbe huppé
(toute l'année)
Le grand cormoran
(de mi-octobre à fin mars)
Grèbe huppéGrand cormoran
En avril-mai, les grèbes huppés paradent : échange de cadeaux, mouvements synchronisés, construction du nid flottant...
Les grands cormorans n'ont pas de plumage étanche et vous les verrez sécher leurs ailes après leurs plongées. Ils viennent chez nous pour l'hiver et repartent au nord de l'Europe dès février.

La mouette rieuse
(de début août à fin mars)
Le héron cendré
(toute l'année)
Mouette rieuseHéron cendré
Les mouettes rieuses arborent un capuchon brun chocolat au printemps. Elles se reproduisent parfois à l'Ecopôle.Il peut rester très longtemps immobile à l'affût avant de harponner ses proies : grenouilles, poissons, petits mammifères. Il niche en colonies dans les arbres.

Le martin pêcheur
(toute l'année)
La foulque macroule
(toute l'année)
Martin pêcheurFoulque macroule
Plutôt sédentaire, le martin pêcheur paie parfois un lourd tribut à l'hiver. Il creuse son nid dans les falaises.
La foulque macroule (robe noire, bec blanc) sert d'alarme aux autres habitants de l'étang. Elle se réunit en radeaux de plusieurs milliers d'individus.

Le vanneau huppé
(toute l'année)
Vanneau huppé
Élégant avec ses reflets vert bleuté, le vanneau huppé se reconnaît à son vol acrobatique. Contrairement à d'autres, il quitte son nid dès sa naissance.